JOURNAL DE BORD | #1 Une aspiration

Journal de bord #1

RETRANSCRIPTION

« On est le 16 juillet 2017. Il est presque 6h du matin. Je vous avoue que je ne sais pas réellement pourquoi j’enregistre ceci mais j’ai le sentiment que la démarche que je suis en train d’entreprendre va pouvoir aider des gens. Je crois que s’il y a une trace de mon passage sur Terre que je souhaite laisser après ma mort, c’est celle-ci : l’idée de pouvoir faire quelque chose qui va aider et/ou inspirer des gens. Je ne sais pas vraiment par où commencer alors je vais peut-être commencer par du factuel. Quelque chose de très simple.

Hier je suis montée sur ma balance et elle affichait un IMC de 22,7. Ce nombre vous paraîtra peut-être normal, ou bas, ou élevé. Peut-être que vous vous en fichez. Peut-être n’avez-vous pas la moindre idée de ce qu’est l’IMC. Pour vous donner un ordre d’idée : en décembre dernier mon IMC était de 26. Quelques temps avant, il dépassait les 30. Concrètement, 30 représente l’obésité modérée. Cela fait assez longtemps que je travaille à réparer mon corps de blessures du passé qui m’ont pas mal amochées. Pas seulement au niveau de sport ou de l’alimentation, mais je veux mener un combat pour me réparer moralement : fermer des portes, tourner des pages. Clore des chapitres.

Pour vous donner une idée de la raison pour laquelle mon rapport au corps est important : je me suis rendue compte que je fais partie des personnes pour lesquelles le rapport au monde est une question centrale. Je ne parle pas seulement des rapports interpersonnels, mais également de ma place dans la société ou de mes buts sur Terre. Dans toutes ces problématiques de rapport au monde, mon corps reste mon enveloppe physique et qui va me permettre d’interagir avec le monde en question. Voilà pourquoi il est très vite devenu très important pour moi d’arriver à réparer mon corps, de le chérir et à l’accepter comme faisant partie intégrante de moi-même.

Le but de ces journaux audio est de m’accompagner dans tous ces changements, mes évolutions, mes états d’esprits. Je ne veux pas en faire une communication à sens unique : j’aimerais avoir un échange avec vous pour pouvoir peut-être se réparer. Je ne peux plus vraiment dire que je suis dans le combat car à mon sens il s’est terminé au moment où ma santé n’a plus été en danger. Je suis plus dans l’aspiration. Ces journaux prendront fin lorsque j’aurai atteint ces objectifs. Ce n’est pas la fin de tout mais d’un important pan de ma vie. Je me souaite de réussir, mais surtout que tout ce que je vais partager au cours de ces enregistrements puissent aider des gens dans leurs démarches. J’espère que vous me suivrez et que ça vous aidera.

Je vous souhaite une bonne journée. Prenez soin de vous. À bientôt. »

5 Commentaires

  1. Très touchant.

  2. Très belle démarche 🙂
    Ce sera un exercice que je qualifierai de complexe et courageux de partager cette expérience et la vision que tu propose.
    Néanmoins, moi, à l’inverse, pour avoir la volonté et l’envie de laisser une trace, même minime, sur Terre, j’aurai besoin d’avoir ces réponses à cette flopée de questions existentielles qui nous torturent l’esprit depuis que nous sommes en âge de « comprendre » la vie.

    Bonne continuation et tu as raison de privilégier l’échange. Le pire est de penser seul(e).

  3. Je suis de tout coeur avec toi, moi je cherche à me réparer psychologiquement.. je suivrais tout ça avec grand plaisir 🙂 bonne journée Merry !

  4. J’aime te lire donc j’ai été attirée par la retranscription. Merci d’avoir pensé aux deux formats d’ailleurs. C’est vraiment inspirant comme texte. C’est aussi très courageux d se livrer de la sorte. Bonne continuation à toi dans ta démarche en tout cas <3

  5. Démarche très intéressante. Effectivement il y a différent type de réparation, quelle soit physique, psychologique, morale, mentale…c’est un sujet universel qui nous conserve tous, c’est le sujet d’une vie, celui d’une évolution en permanence dans la relation que nous entretenons en tant qu individu avec soi-même et avec les autres…hâte de lire la suite !

Laisser un commentaire