LIVRE | UNE SŒUR de Bastien Vivès

Flâner dans les allées des librairies indépendantes, des FNAC et autres CULTURA est une activité récurrente de ma vie de couple (mais si je vous jure on s’amuse). Notre flânerie préférée : les rayons de BD’s, comics et romans graphiques. On observe les tranches, admire les couvertures, on guette la nouveauté, on feuillette, on balaye les pages d’un livre, on lit un passage au hasard et même que des fois, on en achète un. Le choix est si large qu’il est souvent cornélien mais il suffit d’une page de dessins qui tape dans l’œil, un résumé nébuleux de deux lignes qui excite l’imagination et un nouveau livre vient serrer les rangs de nos étagères déjà chargées comme par magie.

Ce fut le cas pour le dernier roman graphique de Bastien Vivès : Une Sœur, édité par Casterman.

la-bedetheque-ideale-157-bastien-vives-imagine-une-soeur-et-dessine-une-romance,M448164

Nous ne le savions pas encore mais Bastien Vivès est un jeune auteur, scénariste et illustrateur prolifique, notamment connu pour Le Goût du Chlore, adapté au cinéma, et la série à succès Last man, œuvre à mi-chemin entre le manga japonais et la BD française.

La puissance émotionnelle du livre repose sur le croisement de différents points sensibles que nous, anciens adolescents, avons expérimenté et dont nous ressentons la douce chaleur nostalgique en parcourant ces pages. C’est l’histoire d’un amour de vacances que nous avons tous vécu ou fantasmé et que nous pouvons revivre à travers Antoine et Hélène. Les deux adolescents, forcés par le hasard, sont amenés à passer une partie de leur été ensemble. Une complicité fraternelle ne tarde pas à s’installer entre le jeune garçon et la jeune fille; complicité qui, subtilement, se transforme en une relation toute autre, en une attirance très douce et très tendre. L’envie de passer du temps ensemble dévient désir, soigneusement dissimulé aux yeux des parents. Les Pokémon et les puzzles perdent vite de leur intérêt au profit de jeux nouveaux. Hélène entraîne Antoine au milieu d’ une bande de jeunes garçons plus âgés dans laquelle il peine à trouver sa place et où il expérimente la jalousie. Jalousie vite apaisée car Hélène ne tarde pas à montrer sa préférence pour Antoine qu’elle invite dans son lit, initie aux caresses sensuelles et, finalement, aux étreintes sexuelles. Sur fond de quotidien poétique bercé de jours ensoleillés, de décors de plage et de marchés côtiers, les deux adolescents délaissent main dans la main l’enfance pour franchir le cap de l’adolescence en toute simplicité.

664245UNESOEUR64804

Ce livre est un voyage plein de tendresse, de quiétude et de fantasmes à travers un âge pas si maudit. Il nous invite à revivre des sensations, à réveiller des souvenirs d’une période difficile où, dans un corps encore en transformation, le désir pour l’autre naît. La simplicité brillante avec laquelle l’auteur raconte l’abandon de l’innocence de l’enfance d’Antoine ne peut que faire écho chez le lecteur, fille comme garçon : la découverte du désir, du plaisir, l’excitation et l’appréhension de la nouveauté que représente le corps de l’autre, mais aussi, le bonheur de vivre un été près de la mer, enfin plus indépendant des adultes pour vivre des aventures et se construire des souvenirs bien à soi. L’action prend son temps et, à un rythme de vacancier, la relation évolue sous le Soleil elle aussi sans se soucier des heures et des jours.

Malgré cette dimension réaliste propice au souvenir, l’histoire laisse aussi place à l’expression du fantasme, sans doute plus masculin : du plaisir d’admirer un joli corps féminin au rêve inoffensif de découvrir sa sexualité grâce une belle jeune fille plus âgée, une « grande sœur » d’un autre sang. Bastien Vivès a déclaré n’avoir jamais vécu un tel été mais en avoir rêvé. L’exploit de parvenir à raconter avec une vérité frappante et une émotion touchante un été jamais vécu n’en est que plus beau. Il est peut-être aussi la démonstration que l’adolescence est un âge où l’on se construit autant par ses rêves et fantasmes que par la réalité souvent difficile des choses que l’on cherche à fuir.

948103UNESOEUR64803

Le dessin de l’auteur est lui aussi tout en simplicité et en douceur : dans un noir et blanc atténué – disons gris et blanc -, quelques lignes suffisent pour laisser deviner les personnages et l’action. C’est notre imaginaire, nourri de nos souvenirs intimes et personnels d’adolescents, qui fait le reste du travail en redonnant aux planches les détails évacués par la main de l’auteur. C’est un style en totale adéquation avec son histoire, tout en finesse, où les dessins muets en disent plus longs que les dialogues.

Une Soeur de Bastien Vivès est un sublime ouvrage qui vous laissera un souvenir aussi plaisant et doux que son contenu.

Disponible sur Amazon en format papier ou numérique.

Littéraire pas ratée, aquarelliste débutante et consommatrice boulimique de films d’horreur.

Laisser un commentaire